Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Syrie : le funeste isolement !

Publié le 4 Septembre 2013 par Webmaster-MRC44

Communiqué des députés du Mouvement Républicain et Citoyen (Jean-Luc Laurent, Marie-Françoise Bechtel et Christian Hutin), mercredi 4 septembre 2013.

Le MRC exprime son désaccord devant une action militaire en Syrie, conduite en dehors de la légalité internationale et sur laquelle la France se retrouve très largement isolée. Ni l’opinion publique française, ni nos partenaires européens ne sont en faveur d’une telle action. Faudra-t-il attendre une décision du Congrès américain, d’ailleurs incertaine, pour suivre le Président Obama, bien malheureusement soutenu par Georges Bush ? Cela nous conduirait dans une aventure qui ne ferait qu’aggraver davantage encore la situation régionale sans porter un secours véritable au peuple syrien.

Le MRC regrette la décision précipitée du Président Hollande, prise avant même que la mission de l’ONU ait rendu des conclusions permettant d’étayer des certitudes. L’isolement n’est pas toujours une preuve de courage.

Le manque d’activité de la diplomatie française, là ou notre pays pouvait porter une parole à la fois ferme et originale, est une démission extrêmement regrettable. C’est pourtant en s’engageant dans cette voie politique que nous pourrions dans l’avenir intervenir utilement dans un conflit dont la solution est d’une extrême difficulté.

Dans le débat qui s’ouvre aujourd’hui au Parlement, les trois députés du MRC regrettent de ne pouvoir s'exprimer en raison des modalités retenues pour la discussion à l'Assemblée nationale. Le MRC se prononce en faveur d’un vote. Il appartient, certes, au Président d’exercer son pouvoir constitutionnel d’engager une action militaire, mais cette position mériterait au minimum un large accord des forces politiques.

Le MRC appelle à une solution responsable, appuyée sur une diplomatie active et non sur des postures qui rappellent fâcheusement un droit d’ingérence.

04/09/2013

Commenter cet article