Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Université d'été de Carros - les 3-4 septembre 2011

Publié le 22 Septembre 2011 par Webmaster-MRC44 in Positions MRC

Une université d'été dense et riche. Fort d'avoir prévu les dérives de l'Europe et de l'Euro, le MRC propose "contrat républicain pour une nouvelle prospérité".

Ce contrat implique que nous nous libérions du carcan de l'Euro, une monnaie commune "oui" , la monnaie unique "non". Tôt ou tard, ce n'est pas la France qui quittera l'Euro, c'est l'Euro qui nous quittera. Le retour des égoïsmes des états qui ne veulent plus soutenir les "P.I.G.S" (Portugal, Italie, Greece, Spain,...) un acronyme dédaigneux employé par les Allemands pour jeter l'opprobre sur des Pays qui ont cru à l'Europe mais qui ont failli. Quand l'Europe a accéléré à marche forcée l'entrée de pays à faible développement et à faible niveau de vie dans l'Europe, elle a signé l'arrêt de mort de l'Euro et d'une certaine Europe, une Europe des coopérations à géométrie variables, des solidarités inter États et d'une "certaine" générosité.

 

P1020866.JPGQuand l'Europe ignore les peuples, elle prend le risque que les peuples se retournent contre elle. Les politiques font payer la crise à la classe ouvrière et à la classe moyenne, continuant à choyer les plus riches dans un aveuglement coupable. Rien n'a été fait pour stopper les délocalisations, rien n'a été fait pour réindustrialiser la France, la rigueur s'installe avec une menace de récession qui aggravera la charge de la dette. La France et l'Europe sous le diktat des agences de notation, impuissantes à stopper les attaques des marchés par des réactions trop "tièdes" et trop tardives.

P1020861.JPG

L'analyse des autres partis de Gauche est trop partielle ou trop complaisante avec l'Europe et l'Euro. Nous avons signé des traités dont nous sortons tous les jours des bornes. La BCE contrairement à ses statuts achètent de la dette grec, italienne et espagnol pour calmer les marchés. Les déficits et le pacte de stabilité sont enfoncés, sans que ces déficits servent à créer de la relance.

 

Une Europe aveugle et déboussolée, et comme disait un homme politique connu : " Nous sommes au bord du goufre, faisons un pas en avant !"

 

Nous n'avons pas entendu Baroso depuis des lustres. La commission est aux abonnés absents. Les deux duettistes Merkel et Sarkosy ont du mal à contenir les critiques qui désormais viennent clairement de leurs propres rangs.

 

En 2012, changeons la donne, appelons un vrai homme d'Etat aux commandes. Seul Jean Pierre Chevènement peut incarner ce changement !

 


 

 

 


Commenter cet article