Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

"Mariage pour tous"

Publié le 21 Septembre 2012 par Webmaster-MRC44 in Actualités

« Mariage pour tous »

Cette présentation anodine cache en effet le peu de courage des promoteurs de la loi puisqu’il s’agit en fait de légaliser le mariage entre personnes de même sexe.

Nos soixante huitards ne doivent pas en croire leurs oreilles, eux qui en leur temps considérer cette institution comme le symbole de la bourgeoisie.

Mais non, ce n’est pas un parti conservateur qui la présentera mais le Parti Socialiste. Quelle justification y a-t-il à bouleverser un ordre « anthropologique » qui réservait le mariage aux seuls êtres de sexe opposé. Par anthropologique, j’entends deux personnes qui s’accouplent pour avoir des enfants dans le mariage ou non.

Vous me direz et l’amour dans tous ça ! Mais il y a-t-il besoin de mariage pour célébrer l’amour !

Quelle billevesée pousse le Parti Socialiste à donner crédit à une revendication qui est somme toute tout à fait minoritaire y compris dans la communauté « gay » ou « lesbienne » ?

Le PACS n’était-il pas suffisant ? Ne pouvait-on pas l’améliorer afin de renforcer les droits du couple et des ayant droits ?

Que cache ce soudain appétit pour le mariage ?

Cela fait dire à Jean Pierre Chevènement « qu’il n’y a plus guère que les prêtres et les homosexuels pour vouloir se marier ! »

Mettre en œuvre une loi vers une population identifiée n’est ce pas faire preuve de communautarisme ?

Le Parti Socialiste entend il faire preuve de générosité avec une loi qui ne coute rien aux finances publiques mais qui heurte le public ?

Le sous ensemble de cette fusée de professeur Tournesol ou la partie immergée de l’iceberg est : puisque le mariage est accepté, l’adoption d’enfant par un couple homosexuel coule de source.

A l’heure où les personnes manquent déjà singulièrement de repères, est ce que légaliser l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel ne risque pas de susciter une perte de repères pour l’adopté.

Les enfants sont « cruels » et les quolibets ne cesseront de pleuvoir sur cet enfant : « c’est qui ta mère ? c’est qui ton père ? », ajoutés à la souffrance de ne pas avoir connu ses géniteurs.

Que nous le voulions ou non, l’ordre « anthropologique » est de donner au nouveau né un père et une mère, c’est une loi de la nature qui pour un mammifère doué semble-t-il de raison ( ?), aller contre paraît déraisonnable.

Le mariage et l’adoption par un couple homosexuel posent débat, c’est quelque part une rupture.

J’y suis personnellement opposé et à ce titre ma position, qui n’est pas celle de la fédération 44-, mais celle du citoyen, marié et père, qui considère que cela va contre des valeurs auquel je suis attaché.

Les valeurs, la morale sont des mots qui font bondir nos libertins libertaires (les lilis après les bobos !)

C’est un débat qui traverse tous les partis, il n’y aucune majorité palpable qui s’en dégage et à ce titre il mérite référendum.

 

Bruno Chevalier

En tant que citoyen

Commenter cet article