Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Loire Atlantique - L'inéxorable déclin de la navale

Publié le 10 Décembre 2009 par Webmaster-MRC44 in Actualités


Début décembre, les chantier STX (ex Chantiers de l'Atlantique, ex Aker Yards) faisaient état de supression de postes pour faire face à une situation de crise.

Les salariés, faisant comme d'habitude, telle une simple variable d'ajustement, les frais de cette situation.

Est ce que les salariés sont responsables de cette situation ? Est ce qu'à certains moments la direction de Aker Yards puis de STX n'ont pas pris les mauvaises décisions, n'ont pas pris les contrats qu'on leur proposaient, sous prétexte que le chantier privilégiait les commandes de paquebots.

Le "tout paquebot" pourrait être fatal aux Chantiers auxquels les Nazaréens mais la Région toute entière sont attachés.

Quand les Chantiers toussent, après les salariés, c'est toute la filière de la sous-traitance qui trinque.

N'oublions pas les efforts de la sous-traitance, quand les Chantiers étaient sous la houlette de Patrick Boissier, avaient consentis. Aujourd'hui c'est le principe de la double peine, non seulement ils ont baissé financièrement le niveau de leur prestation par la modernisation et la productivité, mais aujourd'hui ces efforts sont réduits à néant.

Que fait l'Etat actionnaire ??

On peut se le demander !

Aujourd'hui STX est une multinationale contrôlé par le magnat John Frederiksen dans le contexte d'une économie mondialisé. STX possède d'autres chantiers en Finlande, en Corée  et en Chine.

link  (lien vers le site de STX)

L'intérêt de STX Offshore and Shipbuilding est de faire construire à moindre coût par une main d'oeuvre moins cher des produits pour lesquels les Chantiers de l'Atlantique avaient développés depuis leur création une avancée technologie (paquebots et transporteurs de gaz liquéfiés).

D'ailleurs c'est très symptomatique quand vous consultez le site de STX ci dessus, le navire transporteur de gaz liquéfié en anglais "LNG carrier" sort plutôt d'un chantier avec un fond montagneux digne de la Corée ou de le Chine, plutôt que celui du pont haubané de St Nazaire.

Gare donc au pillage technologique, au transfert de technologie avec appauvrissement de notre Chantier régional.

L'Etat actionnaire devrait avant tout se montrer vigilant et éviter le pillage technologique.

Ce n'est apparemment pas le cas et nous nous devons de lui rappeler

On peut s'étonner que le Chantier n'est participé à aucune construction de LNG ces dernières années, alors que les chantiers d'Extrême Orient ont des carnets de commande bien remplis en particulier pour le Qatar, qui a construction en Corée plusieurs LNG dont 8 ont déjà été livrés sur une commande globale supérieure à 20.

Pourquoi n'avons nous pas été suffisamment compétitifs pour construire en France et pourquoi notre premier VRP de France, à l'en croire, n'a pas été capable d'influer sur un pays ami le Qatar pour qu'une partie des commandes échoit à STX France alors que nous sommes leaders de cette technologie (GDF PROVALYS et GASELYS)

Bruno Chevalier
Directeur de Projets - Incorporated Shipping Services
Professeur IUP Banque Finance - option "Shipping"

Commenter cet article