Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Le débat sur le nucléaire en question

Publié le 15 Mars 2011 par Webmaster-MRC44 in Actualités

La France n'échappera pas à un débat sur les énergies. Le débat ne peut certainement pas être abordé de la façon où de manière opportune EELV voudrait nous y conduire. C'est à dire, si j'écoute Eva Joly hier à Nantes, décréter que les conclusions de débats seront forcement la sortie du nucléaire, n'est certainement pas la vision dans laquelle nous pensons que le débat doit s'instaurer.


Il n'y a aujourd'hui aucune énergie idéale, chaque énergie a ses avantages et ses inconvénients.

 

Il faudra certainement faire des arbitrages dans les années à venir entre les énergies peu polluantes mais potentiellement dangereuses, dont le nucléaire fait partie, et les énergies dites "vertes" : éolien, hydrolien et voltaïque, dont le rendement énergétique reste faible et consommatrice de surfaces, y compris celles traditionnellement réservées à l'agriculture et élevage.

 

Pour illustrer ces propos, il faut mettre en parallèle la production annuelle d'un réacteur de type EPR qui correspond environ à la production annuelle de 2000 éoliennes.

 

Au lieu stigmatiser le nucléaire, qui reste une des énergies les moins polluantes et dont les progrès en matière de sécurité sont constants, -même si actuellement on se trouve face à un problème d'une ampleur exceptionnelle dont il faudra tirer les enseignements-, il faut aborder le débat avec réflection et sérénité. Que dire du tribut payé à l'exploitation des énergies fossilles, mines de charbon par exemple evalué à environ 15000 morts par an et des guerres pour la possession ou l'exploitation des gisements que le pétrole a engendré.

 

Nous sommes leaders dans le domaine nucléaire, nous avons les moyens, grâce à la recherche et à ses progrès, de rendre cette énergie encore plus sure. Ne nous privons pas de cet atout et misons sur l'intelligence et la recherche.

 

Luttons contre le gaspillage d'énergie.

 

Développons des industries nationales (localisations ou relocalisations)  tournées vers le voltaïque, l'hydrolien et l'éolien plutôt que laisser les grands groupes internationaux se jeter sur cette manne avec la bénédiction de nos gouvernants actuels.

 

Remplaçons progressivement les plus vieux réacteurs par des réacteurs de la dernière génération, sans abandonner cette filière car nous serions amenés comme l'Allemagne a regretté nos choix (l'Allemagne depuis l'arrêt progressif du nucléaire et malgré l'installation de 200000 éoliennes n'a fait aucun progrès quant à ses émissions de CO2, puisqu'elle est obligé de combler son déficit énergétique par des énergies fossiles).

 

Le débat n'est donc pas aussi simple que de psalmodier comme une litanie "sortons du nucléaire !"

 



 


Commenter cet article