Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Chevènement à Nantes a dialogué avec la Presse

Publié le 12 Avril 2011 par Webmaster-MRC44 in Actualités

Le 11/4/2011, JP Chevènement face à la Presse : Ouest France, Presse Ocean et Radio Prun' a donné sa vision et son analyse, celles développées dans son livre "La France est elle Finie ?"

 

 

Chevenement-Nantes-110411-004-T

La Cigale 11/04/2011 - Image Michel Sorin

 

Des doutes méthodiques à l'égard du programme du P.S

 

"Certaines mesures ne sont pas nouvelles mais restent bonnes, comme les emplois jeunes notamment. Je resterai

plus réserve sur l'allocation autonomie car il ne faut pas favoriser l'assistanat"

 

Il émet "des doutes méthodiques" à l'égard du programme du PS, car "comment feront ils pour financer des postes supplémentaires pour l'école, la police et la justice et........en même temps s'engager à réduire la dette en 2014.

 

Le programme socialiste compte des "non dits.....voire des impensés" comme l'impasse faite sur la question de l'euro et le "pacte de compétitivité" qui lie le gouvernement actuel à Angela Merkel. Sur le fait que l'euro est une monnaie surévaluée qui écrase la compétitivité de notre économie.

 

Avec l'euro "fort" on a fait le choix de défendre la rente contre la production et le travail. C'est de cette logique néo libérale dont il faut sortir.

 

Les pays ne peuvent plus se refinancer à des niveaux acceptables, la disparité des taux ruinera les économies en difficultés, comment l'euro pourra t il survivre alors que l'Allemagne emprunte à 2.9%, la France à 3.2%, la Grèce à 12%, l'Irlande 8,5%, l'Espagne 5%.

 

Il ne faut pas être grand clerc pour voir que ce système va dans le mur et que si nous ne quittons pas l'euro, force est de constater que c'est lui qui va nous quitter.

 

La gauche a besoin "d'audace et d'élan pour rebondir" sinon notre pays deviendra un vaste parc touristique, d'attractions où la seule perspective pour notre jeunesse sera de "devenir garçon de café, serveuse" ou "vers les emplois de services à la personne" encore faudrait-il que nous ayons encore des capacités de financement pour le social.

 

La France a des atouts, 18 de nos plus grandes entreprises figurent parmi les deux cent premières entreprises mondiales. Encore faut il que ces entreprises investissent en France car elles doivent bien souvent leur développement aux aides des gouvernements successifs qui ont oeuvré pour en faire des sociétés de taille mondiale.

 

La France dispose d'une épargne importante et est globalement un créancier plutôt qu'un débiteur.

 

 

"Si l'on ne m'entend pas, je vais parler plus fort"

 

Il y a des pistes. Notre politique industrielle doit être tourné vers les PMI, Le "paquet" doit être mis sur l'enseignement en primaire et dans l'enseignement supérieur. Nous avons abandonné les objectifs de Barcelone, 50% d'une classe d'âge accédant à un diplôme de niveau BAC +3. Une réforme fiscale horizontale qui favoriserait les entreprises qui investissent en France ou relocalisent.

 

Il y a donc des moyens de redressement à condition que "le pays en ait envie".

 

Je pose ces questions à "Martine Aubry, DSK, François Hollande.......mis à part Arnaud Montebourg, ils restent sourds".

 

J'espère que notre pays "va trouver l'homme ou la femme qui lui donnera confiance. Quand à moi, j'entends faire bouger les lignes".

 

Sur son éventuelle participation à la course présidentielle :

 

"Je vais parler plus fort"

 

"S'ils restent sourds, le seul verdict qu'ils connaissent, c'est celui des urnes"

 

"Je prendrai ma décision (de me présenter ou non à l'élection présidentielle) à l'automne".

 

Commenter cet article