Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Basse Indre : MITTAL soyons à côté des travailleurs et non des exploiteurs

Publié le 14 Décembre 2012 par Webmaster-MRC44 in Actualités

Mittal a montré dans tous les pays où il a investi sa politique à courte vue.

 

C'est un faiseur de coups boursiers !

 

L'accord de Florange ne peut peser par ricochet sur les travailleurs de Basse Indre.


Déshabiller Paul pour habiller Jacques n'est pas une politique industriel. Des productions locales dépendent des produits de Basse Indre. N'allons pas croire qu'elles viendront de Florange une fois l'activité transféré sur ce site.

 

Ce serait non économique en termes de transport, mais gageons qu'elles viendront d'autres sites de Mittal ou de Tata Steel Ijmuiden qui essaie de s'implanter dans la région.

 

Le site de Basse Indre a une situation géographique privilégié avec une usine "bord à quai". Ce site est sous exploité en termes de capacité, le savoir faire des ingénieurs, techniciens et ouvriers est unanimement reconnu.

 

Ne laissons pas Mittal détruire les outils français comme ils l'ont fait en Afrique du Sud.

 

Nous étions, et nos députés sont sur la même longueur d'onde, favorables à une prise de contrôle temporaire par l'Etat de l'usine de Florange (Usine jugée profitable par une étude indépendante). Nous ne devons pas renoncer à utiliser ce levier, le temps de trouver un repreneur qui a une véritable stratégie industriel.

 

Il ne faut surtout pas attendre que Basse Indre soit déshabillé et que Florange soit toujours dans l'attente d'hypothétiques investissements. Si Mittal avait respecté une seule fois la parole donné depuis la prise de contrôle d'Arcelor, cela se saurait !

 

L'usine de Basse Indre est un fleuron de l'industrie et un leader mondial des aciers (acier sans étain) pour emballages alimentaires (couvercles à ouverture facile), sans le décapage et le laminage la cohérence industrielle du site est remise en cause.

 



 

 


Commenter cet article