Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

Affaire du Crédit Lyonnais dite "Affaire Tapie"

Publié le 3 Juillet 2013 par Webmaster-MRC44

Loin de penser que Bernard Tapie est un parangon de vertu. Je pense qu'il faut tenir compte des avis des juristes et ne pas se laisser aller au lessivage médiatique.

Alors qu'on l'appelle l'affaire Tapie, c'est à l'origine l'affaire Crédit Lyonnais, qui est devenue celle du CDR (Consortium de Réalisation) qui porte depuis la déconfiture de cette banque le passif du Crédit Lyonnais.

Je pense que le sites suivant éclairera le lecteur et lui permettra de peser le pour et le contre, entre acharnement médiatique et violation répétée du secret d'instruction.

Lors de l'interview de Tapie sur France 2, il était particulièrement navrant de voir le nombre de clichés utilisés sur l'utilisation de l'argent de Tapie.

Les mêmes qui dénoncent ces dérives "légales", (immatriculation de navire dans un paradis fiscal, création de fiduciaires dans des pays à la fiscalité plus laxiste) n'ont rien à fait à l'origine pour dénoncer un système qui le permettrait et la dérive de la financiarisation de l'économie. Ce que fait M. Tapie n'est pas très "patriote" mais n'est à priori pas illégal.

Je ne crois pas à un regain de vertu chez les imprécateurs, mais la quête continuelle du sensationnel, du "scoop", et du "buzz" à tout prix. Que cela se déroule sur le service public est dès lors bien navrant.

Lire :http://www.tapie.info

Le MRC est attaché à la justice et la justice c'est aussi la présomption d'innocence et le débat contradictoire.

A vouloir à tout prix casser cet arbitrage, sur lequel a été dit tout et n'importe quoi, l'Etat prend le risque d'un nouveau procès si la tromperie du Crédit Lyonnais était avéré et pourrait se voir condamner au delà des 400 millions que B Tapie a touché

Les avocats de Bernard Tapie ne manqueraient pas de plaider un manque à gagner de Bernard Tapie sur les actions Adidas de 1995 à 2013, ce qui représenterait quelques milliards d'euros.

Cette affaire n'est malheureusement pas finie et risque de contribuer à pourrir ce climat délétère pendant encore quelques années.

Commenter cet article