Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mouvement Républicain et Citoyen 44

Site dédié à l'actualité du MRC en général et du MRC44 en particulier

2ème tour des élections départementales 44

Publié le 26 Mars 2015 par Webmaster-MRC44

2ème tour des élections départementales 44

Déclaration et Appel à Soutien du MRC44

Le premier tour des élections départementales organisé dans la précipitation à la suite d’un projet de réforme territoriale mal ficelée, qui n’a pas encore fixé les prérogatives dudit département, ne pouvait être propice à un engouement des électeurs qui, de nouveau ont boudé les urnes avec un taux frôlant les 50% d’abstentions.

Le parti des abstentionnistes est de nouveau le premier parti de France faute d’un projet politique susceptible de les enthousiasmer.

Il semblerait toutefois qu’il y ait eu moins d’abstentionnistes à droite, c’est du moins l’impression que nous avions à Nantes lors de nos pointages de bureaux de vote.

Fort heureusement ce scrutin a fait taire tous les oracles qui plaçaient le FN en position de 1er parti.

Il nous faut maintenant convaincre les abstentionnistes de Gauche de venir aux urnes ce dimanche 29 mars.

Or, il est patent, qu’à ce premier tour, ce n’est pas la politique du Conseil Général (futur Conseil Départemental) qui a été taclée. Contrairement à ce que veut bien le faire croire les partis de Droite, celui-ci est bien géré, avec un endettement raisonnable, mais c’est la politique du gouvernement qui est rejetée.

Ce qui a été jugé, ce sont les reniements, les renoncements, la soumission au marché et à l’Europe du Président Hollande et de ses gouvernements successifs, en contradiction avec les propos du candidat Hollande lors du discours du Bourget.

Or le libéralisme n’a pas besoin d’être adulé, d’autres s’en chargent, il a besoin d’être régulé.

La réforme territoriale découle d’une volonté de copier nos partenaires allemands en créant de grandes régions, en supprimant les départements et en regroupant les communes, au mépris d’une histoire que nous écrivons depuis 1789.

Cette conception libérale de la mise en compétition des territoires est contraire à l’idée que nous nous faisons de la Nation.

Il est en effet difficile de passionner les foules pour une élection dont le but est de faire élire une assemblée départementale que, par ailleurs, l’on s’acharne à faire disparaître à l’horizon 2020.

Nous sommes, vous l’aurez compris, farouchement opposés à cette réforme territoriale. Le département est un échelon de proximité d’importance, qui permet l’équilibre des territoires. La mise en place de grandes métropoles et de régions plus puissantes, risque de se faire au détriment des communes, et surtout des communes rurales.

La baisse des dotations qui est prévue par ailleurs entravera gravement l’action des départements et la baisse de la commande publique, qui en découlera, nuira inéluctablement à l’économie locale.

L’austérité n’est pas un horizon indépassable et la baisse de la dette et les politiques déflationnistes qui s’ensuivent, ne peuvent être des politiques à long terme car elles sont porteuses du chômage de longue durée qui gangrène le vivre ensemble.

L’assemblée départementale qui sera élue devra faire remonter cette inquiétude à nos parlementaires et au gouvernement.

Nous respectons le vote des électeurs du 22 mars, vote de colère et d’exaspération, nous devons malgré tout leur expliquer que les départements gérés par la Gauche jouent un meilleur rôle d’amortisseur à la crise de les départements gérés par la Droite, et c’est donc naturellement et de manière républicaine que nous apportons notre soutien aux candidats de Gauche présent au deuxième tour et que nous encourageons nos concitoyens dans le cas de duel Droite-FN à faire barrage au Front National.

Nous affronterons ce deuxième tour de cette élection dans un front uni des partis de la Gauche Responsable face une droite revancharde et un parti d’extrême droite qui véhiculent des propos haineux.

Le Conseil Départemental est l’échelon indispensable à l’exercice de la solidarité : solidarité envers les personnes privées d’emploi, solidarité envers les personnes âgées, aide à la petite enfance, et nous voulons, plus que jamais, demain un Conseil Départemental fraternel et solidaire.

C’est pourquoi ce dimanche 29 mars aucune voix ne doit manquer aux candidats de progrès qui se présentent sous les listes « Loire Atlantique à Gauche » et à tous les candidats de progrès qui participaient à la majorité départementale. Nous devons faire barrage à la droite et à l’extrême droite !!

Bruno Chevalier

1er secrétaire départemental MRC44

Commenter cet article